Frelon asiatique

La pression du frelon asiatique a cette année encore été inégale sur le département avec des zones très impactées notamment en fin de saison, même en montagne.

Il faut adapter les entrées des ruches à la force des colonies.

Il faut fermer ou retirer les colonies dévastées pour limiter la prédation et ne pas entretenir les nids situés à proximité. En fin de saison les frelons agissent comme des charognards qui dépouillent les colonies les plus faibles, leur réserves et les éventuels nourrissements présents dans la ruche.

Quand les frelons doivent s’attaquer à des colonies fortes, ils peuvent renoncer par la dissuasion générée par la colonie.

Alors, du jour au lendemain, on ne voit plus de frelon sur le rucher. Ils se concentrent probablement sur une autre carcasse…!

Quand on se trouve dans une zone trop impactée l’idéal est d’enlever les ruches.

Nous déconseillons l’usage de pesticides contre le frelon.

Les pièges ont une efficacité variable. Nous sommes actuellement en phase d’évaluation mais il est trop tôt pour conclure.